Station : Entre Gerbier et Mezenc





Les pistes

Libellé Distance Dénivelé Difficulté
Du gerbier au Mezenc 0km -
Chemin du Facteur 0km -
La tour à Eau 0km -
Sentier des Sources 0km -
Sentier Du Pradal 0km -
Tour des Coux 0km -
Boutireres au Mezenc 0km -
Tour à Eau VTT 0km -
Les confins VTT 0km -
Liaison douce VTT 0km -
Partage des Eaux VTT 0km -
Sur la Route des Chartreux VTT 0km -
Sur les terres du Fin Gras VTT 0km -
Tour des Coux VTT 0km -
Tour des 5 sucs VTT 0km -


Les Challenges

Libellé Distance Dénivelé + Dénivelé - Classement


Les points d'intéret

Photo Libellé Latitude Longitude Description Lien web Téléphone
Le Mont Gerbier de Jonc 44.8418228 4.2185364 Le Mont Gerbier de Jonc est l’un des nombreux su[...voir la suite]
Le Mont Gerbier de Jonc est l’un des nombreux sucs (sommets de lave phonolithique présents sur ce territoire). Datant de 6 à 8 millions d'années, il doit sa forme ramassée à la nature très pâteuse de la lave émise à des températures de 600°C à 800°C. C'est un dôme qui s’est construit lentement et progressivement à partir de l'ascension du magma à travers les failles et cassures du socle (substratum). Au fur et à mesure de cette croissance, la lave du pourtour s’est refroidie et est devenue cassante. Cela a entraîné l'apparition de profondes et larges fissures ainsi que le délitement du dôme en dalles très massives à son pourtour. La fragmentation et la chute de ces roches sont à l'origine des éboulis qui enrobent la base du relief. Le Gerbier, situé sur la ligne de partage des eaux constitue une véritable pomme d’arrosoir. De toutes parts l’eau s’en échappe à sa base, versant Sud (Sainte Eulalie) vers l’Atlantique, versant Nord (Saint Martial) vers la Méditerranée. Il est surtout connu en tant que berceau des sources de la Loire. Le plus long fleuve de France (1012 km) naît en effet à ses pieds. Culminant à 1551 m d’altitude, son sommet offre un point de vue remarquable à 360 degrés accessible grâce à un sentier aménagé. Deuxième site touristique d’Ardèche, selon les saisons, diverses animations sont proposées sur place. L’ancien chalet historique du Touring club de France a été aménagé pour accueillir les visiteurs et leur proposer une muséographie présentant l’histoire des lieux ainsi que les ressources naturelles et géologiques de cet espace naturel sensible. Le Mont Gerbier de Jonc est un géosite classé du Géoparc des Monts d'Ardèche (UNESCO). Il est classé site naturel depuis 1933.
Visiter le site
Prairies et élevage 44.840483 4.2202437 La Montagne Ardéchoise appelée également platea[...voir la suite]
La Montagne Ardéchoise appelée également plateau Ardéchois est un lieu propice à l’élevage essentiellement bovin mais aussi caprin, ovin et porcin. L’agriculture est un atout essentiel pour ce territoire. Elle contribue à l’entretien des espaces ouverts. On lui doit les vastes espaces que constituent les prairies fauchées. Les pagels (les habitants du cru) ont su s’adapter afin de tirer profit de cette terre d’altitude. L’appellation Fin Gras du Mézenc est attribuée à la viande bovine produite sur le territoire du Mézenc dans le respect d’un cahier des charges précis établi sur la base de savoirs faires ancestraux. La cistre (nom local du fenouil des alpes) contribue fortement à l’existence de cette appellation. Cette plante, bien que présente sur d’autres territoires de montagne, est rarement consommée par les animaux car ceux-ci ne la mangent pas sur pied mais uniquement séchée dans le foin. Ce dernier est produit en abondance dans les prairies naturelles locales où sa culture est favorisée par la douceur du relief. La richesse floristique des prairies agit directement sur les caractéristiques gustatives et nutritionnelles des produits locaux (viandes, fromages, miel, etc). Elle contribue ainsi à une production agricole de qualité gage de valeur ajoutée. Cette richesse participe aussi à la qualité des paysages et à la préservation de la biodiversité, en favorisant la présence d’oiseaux, de reptiles, de petits mammifères et d’insectes, notamment ceux qui assurent la pollinisation (abeilles, pollinisateurs sauvages) et la protection naturelle des cultures.
Visiter le site
L’eau et les sources de la Loire 44.8382674 4.2220023 De très nombreuses sources sont disséminées sur[...voir la suite]
De très nombreuses sources sont disséminées sur ce territoire favorisant l’existence d’un habitat très dispersé. Chaque maison isolée est alimentée par une source. Les nappes ou filets d’eau présents dans la nature permettent également d’abreuver les animaux d’élevage et favorisent la présence d’une faune et d’une flore remarquables. De nombreuses espèces menacées sont recensées. Les plus célèbres sources du secteur : véritable fierté locale sont les sources de la Loire. Un monument fut érigé par le Touring club de France au bord de la départementale pour identifier l’une d’entre elles : la source Authentique. Une partie de ce monument est toujours visible, près de la maison de site. Une seconde source se situe dans un corps de ferme, c’est la Géographique. La troisième est celle de la prairie tourbeuse, et enfin la quatrième est repérée sur le cadastre, elle se situe dans un espace naturel, c’est la Géographique. Peut-être pensez-vous : Pourquoi quatre sources de la Loire ?? Ce phénomène s’explique car sous le Gerbier : se situe une nappe phréatique. Le sous-sol étant un véritable « gruyère » une multitude de sources s’échappent de cette nappe. Les sources de la Loire, véritable fierté locale, constituent un facteur identitaire important pour les ardéchois : le Mont Gerbier de Jonc accueille chaque année de nombreux visiteurs,un sentier de 3km permet de découvrir les différentes sources valorisées.
Visiter le site
Paysages fermés : la forêt 44.8347236 4.2214122 Si les zones ouvertes essentiellement constituées[...voir la suite]
Si les zones ouvertes essentiellement constituées de prairies et de pâturages sont très présentes dans les environs, les forêts sont également nombreuses. Ces dernières ont, pour la plupart d’entre elles, été implantées par l'Homme. Localement les essences privilégiées sont le hêtre (bois de chauffage) et le sapin blanc (bois de construction). Pour comprendre le phénomène du reboisement, il convient de remonter jusqu'aux années 50, période de départ d'une politique de reforestation des territoires par l'Etat. Cette politique s'est traduite par la création, à la même époque, du Fonds Forestier National, pour aider la filière bois à se développer. Ce fonds en vigueur jusqu’en janvier 2000, a permis en Ardèche de reboiser environ 150 000 ha de forêt en moins de 50 ans. Sur un laps de temps relativement court, les paysages de la Montagne Ardéchoise ont fortement changé, passant d'un territoire aux paysages très ouverts, à un espace « morcelé » en forêts. La politique de reforestation des territoires n'est pas la seule « responsable » de ce reboisement, l'autre facteur important est la déprise agricole. Cette dernière, apparue avec l'exode rural, se traduit en Ardèche par une division par deux du nombre d'exploitations sur ce territoire entre 1979 et 2000. Cette déprise agricole a pour conséquence la fermeture des paysages. En effet, lorsque les pâtures et prairies ne sont plus entretenues par l'agriculture, la nature reprend spontanément ses droits. On voit, dans un premier temps, apparaître des fourrés composés ici essentiellement de genêts. Puis apparaissent au fil du temps de plus grandes essences végétales, telles que le hêtre, le sapin, ou encore l’épicéa et le douglas
Visiter le site
Paysages ouverts : les sucs 44.8316957 4.2234884 De nombreux sommets appelés sucs jalonnent çà e[...voir la suite]
De nombreux sommets appelés sucs jalonnent çà et là le paysage. Leurs points culminants offrent une vue imprenable sur les alentours. Du sommet du Mont Gerbier de Jonc, on peut, par temps clair, apercevoir les alpes et le Mont Ventoux situés à des centaines de kilomètres de là. Si autrefois, dans les alentours, tout n’était que forêt, les espaces ouverts observables aujourd’hui sont présents notamment grâce à l’initiative des moines qui ont débuté, dès le moyen âge, le défrichement de ces terres d’altitude. Les ruines de la Charteuse de Bonnefoy située 8,4 km du Mont Gerbier de Jonc témoignent de ce passé. Progressivement l’homme a pris la main sur la végétation. Les terres exploitées pour l’agriculture constituent de grands espaces ouverts où hommes et animaux peuvent évoluer avec l’impression d’être sur le toit du monde. La sensation de liberté est, ici, intense
Visiter le site
le volcanisme 44.8233748 4.2194153 Les paysages ardéchois sont fortement marqués pa[...voir la suite]
Les paysages ardéchois sont fortement marqués par le volcanisme qui s’est manifesté au cours de deux périodes bien séparées. La première a eu lieu il y a entre 10 et 5 millions d’années. Elle a vu se manifester les volcans anciens. La plupart des volcans des environs étaient en activité à cette époque. L’autre période correspond au volcanisme récent et s’est déroulée il y a entre 35 000 et 12 000 ans. C’est au cours de la première période que les éruptions volcaniques ont donné naissance aux nombreux sucs des environs et ont permis l’apparition des différentes variétés de roches omniprésentes sur cette partie de la Montagne Ardéchoise. L’évolution d’un magma a, notamment, engendré la formation des basaltes, trachytes, phonolythes et rhyolithes observables aux alentours. Cette diversité de roches contribue à la richesse du patrimoine naturel et bâti du secteur.
Visiter le site
6LD Bis 44.8336015 4.2234854
Visiter le site
le travail de l’homme et la pierre 44.8183784 4.2195909 Sur ce territoire volcanique, où de nombreuses ro[...voir la suite]
Sur ce territoire volcanique, où de nombreuses roches abondent à l’état naturel l’homme qui, autrefois, se déplaçait peu a su trouver, localement, les matériaux nécessaires aux constructions utiles à sa survie et à son confort. Les sucs (sommets volcaniques) fournissent des lauzes de phonolithe. Cette roche, très lourde (environ 150kg/m²) est utilisée afin de construire de solides toitures initialement réservées aux plus riches. La Ferme de Bourlatier, ancienne ferme noble est une illustration remarquable de se savoir-faire. Les murs des constructions traditionnelles des environs doivent leurs couleurs sombres au basalte qui les compose. D’importantes coulées basaltiques sont présentes dans les environs. Elles ont permis l’installation de magnifiques et imposants prismes en guise de piliers dans diverses bâtisses. On en retrouve au niveau des rez-de-chaussée de plusieurs fermes. Les voutes sont nombreuses dans l’architecture locale. Traditionnellement, elles abritaient des caves, des étables, des arcas (entrées voutées). La technique du mur en pierres sèches était utilisée afin de monter des murets de clôture. La dureté des roches a permis, grâce au savoir faire des habitants de la montagne, la constitution d’un très beau patrimoine bâti à découvrir au gré des pérégrinations.
Visiter le site
Les rabeirasses 44.8154309 4.2172272 Le site des Rabeyrasses sur la commune de Sagnes e[...voir la suite]
Le site des Rabeyrasses sur la commune de Sagnes et Goudoulet est un terrain triangulaire situé au pied du suc des Coux au nord-est du quartier du Travers autrefois appelé l’enfer. Cette zone pentue était, peuplée de gens très pauvres qui vivaient dans de modestes chaumières dont il ne reste presque plus rien aujourd’hui. Dans la misère, les habitants du Travers avaient fait de ce pierrier très difficile à cultiver, un champ destiné à produire les légumes qui alimentaient leurs soupes l’hiver. La culture de la rave explique sans doute l’origine étymologique du nom Rabeyrasses. Les rabières désignent en effet les champs de raves. Initialement conçu comme un jardin commun ou partagé, le champ des rabeyrasses s’est transformé au fil du temps en petits jardins privés. Chaque exploitation s’est vue attribuer un lopin de terre. Les pierres retirées lors des labours ont été utilisées afin de délimiter le terrain appartenant à chacun. Le site est clôturé par de remarquables murets de lauzes construits avec une architecture dite « en épine » afin d’éviter que les animaux en pâture tout autour ne viennent s’y frotter et les détruire. Leur rénovation récente nous permet de découvrir cette particularité.
Visiter le site
8LD bis 44.818378 4.2195909
Visiter le site
Le suc des Coux (de Leckous) et la table du diable 44.8169357 4.2240918 Moins prestigieux que son voisin le Mont Gerbier d[...voir la suite]
Moins prestigieux que son voisin le Mont Gerbier de Jonc, le suc de Leckous culmine à 1531m. De ses pieds où les plantes locales (bruyère, serpolet…) abondent et selon la saison, emplissent les narines des promeneurs de leurs senteurs puissantes, à son sommet qui offre une vue exceptionnelle, le leckous est sans nulle doute l’un des plus mystérieux sucs du pays des sources de la Loire. Sa forme de croissant de lune a sans doute, très tôt, retenu l’attention de l’homme. Versant sud sous la pointe est du croissant et tournée vers le lever du soleil, la table du diable (mégalithe remarquable) en témoigne et laisse à penser que ce site était autrefois un lieu de culte celte. A l’époque de la christianisation, les sites sacrés ont étés soit reconvertis soit diabolisés afin de faire disparaître les anciennes pratiques des croyances païennes. Le nom de table du diable nous vient très certainement de cette époque. Les plus courageux peuvent escalader ce suc et découvrir cette table du diable, véritable curiosité locale.
Visiter le site
intersection 44.824338 4.2304159 Sur votre droite, en longeant, sur un peu plus d[...voir la suite]
Sur votre droite, en longeant, sur un peu plus d’un km la route et le sentier sur le bas côté (soyez attentifs à la circulation), vous arriverez à la Ferme de Bourlatier que vous pouvez visiter. Chemin faisant, vous allez passer devant la ferme de Clapas. Ce terme désigne des amas et alignements de pierres ou de lauzes issus des éboulements rocheux provoqués par les intempéries au fil des âges ou par la main de l’homme lors de l’épierrage des champs.
Visiter le site
Bourlatier 44.8183791 4.2439291 Avez-vous remarqué l’architecture particulière[...voir la suite]
Avez-vous remarqué l’architecture particulière de la ferme Bourlatier ? Ou d’autres sur ce territoire ? De par leur histoire, ces maisons se sont ancrées dans l’identité de ce pays, en devenant un véritable marqueur ! Au départ, ces habitations ont été construites dans un environnement qui n’était pas le plus simple, de par le vent, la neige, la burle… Mais leurs habitants ont réussi à s’installer et à bâtir à l’aide des matériaux locaux des demeures viables... Elles sont inclinées, avec très peu d’ouvertures, pour éviter au maximum le vent et le froid. Les hivers étant très rude dans cette région, l’étage était destiné au stockage des aliments pour les habitants et du foin pour les bêtes. Ce dernier constituait un excellent isolant. Les bêtes ne pouvant pas passer l’hiver dehors, étaient mises au rez-de-chaussée, à côté de la pièce à vivre, permettant aux hommes de profiter l’hiver de la chaleur dégagée par les animaux. Ces explications sont minimes, si vous êtes curieux, n’hésitez pas à vous rendre à la ferme Bourlatier, vous y trouverez un réel exemple d’une habitation typique de la montagne Ardéchoise. Mais ces habitations sont de moins en moins présentes, du fait du coût d’entretien, de restauration et de l’évolution des modes de vie. Il est donc important de préserver celles qui restent !
Visiter le site
La chartreuse de Bonnefoy 44.870887 4.17716
Visiter le site
L'Abbaye de Mazan 44.728789 4.088598
Visiter le site
L'Abbaye Notre Dame Des Neige 44.62959 3.936415
Visiter le site
1020Km à la Maison site du Mont Gerbier de Jonc 44.841988 4.219089
Visiter le site
La Tour à Eau (Sagnes et Goudoulet) 44.810481 4.242612
Visiter le site
Le Phare (proche du Col du Bez) 44.62942 4.017503
Visiter le site
Sommet Mont Gerbier de Jonc 44.844444 4.22
Visiter le site
Le sentier des sources 44.841988 4.219089
Visiter le site
Ferme du Bourlatier 44.818063 4.243818
Visiter le site
Domaine Nordique de la Chavade 44.678011 4.025331
Visiter le site
Station et Auberge de la Croix de Bauzon 44.62959 4.08929
Visiter le site
Le Lac d'Issarlès 44.817133 4.063423
Visiter le site
Le Mont Mézenc 44.914158 4.190061
Visiter le site